Mon cher Chair...Mon bon Bone

Bienvenue cher étranger...Tu te trouves ici Ailleurs c'est confus je sais, mais tu finiras par t'y faire...Ou pas.
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Cylia Grent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Cylia Grend

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/10/2009
Localisation : Quelque part par là !


MessageSujet: Cylia Grent   Jeu 22 Oct - 5:19

* Passeport *

Nom: Grend
Prénom: Cylia
Surnom: /
Âge: 18 ans
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle

* Plus personnel Now! *

Valeurs morales: : Cylia déteste mentir et qu'on lui mente. Il y a des façons de mentir et le mensonge par procuration peut se révéler être indispensable dans certaines conditions. C'est comme tuer une personne alors qu'il fallait s'en défendre : elle ou vous ? Tuer dans une telle situation peut se produire. Cylia n'a jamais ôté la vie à qui que se soit, malgré que l'envie de "vouloir tuer" sa mère en toute bonne conscience lui ai traversé souvent l'esprit ! Aider les autres n'est pas un besoin quand on ne nous a jamais aidé et cela peut s'avérer positif tout comme négatif. Pour ce qui est de coucher, les pensées de Cylia sont simples : choisir celui qu'on désire et entamer l'acte tout en le finissant sans aucun sentiments, n'est pas mal en soi mais, quant à ne pas se protéger, cela peut devenir un facteur à risques et pour finir, elle n'a jamais volé tout simplement parce qu'elle estime que l'on peut travailler pour obtenir ce que l'on désire sans pour cela s'octroyer le biens des autres aussi facilement.

Limites à dépasser: : Cylia est un personnage complexe. Elle se dit qu'avec son charme (sans être narcissique) elle peut obtenir ce qu'elle désire et n'en fait aucuns cas, si cela ne se produit pas. Elle a une certaine ambition côté avenir quant à un futur métier qu'elle aimerait réaliser mais, n'ira quand même pas jusqu'à balayer tout ce qui l'entoure pour obtenir ce qu'elle convoite ou alors elle le fera avec une certaine délicatesse. Elle pensera y accéder par ses propres moyens sans en arriver aux extrêmes. Attention elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et a du répondant quant à la parole... Cylia (je l'ai dit plus haut) est assez particulière et on ne sait pas ce que ce personnage peut réserver... Elle aime la drogue et s'en tient à la marijuana mais, goûter à de nouveuax "Elyxir", ne serait-ce pour voir les effets différents que cela peut procurer, ne lui déplairait pas.

Limites dépassées: : Se droguer et faire l'amour avec deux garçns en même temps : ce dont elle aimerait faire de nouveau l'expérience. On ne pourrait pas appeler cela être interdit mais, cet acte n'est pas dans les moeurs de tout le monde...

* Oh...je veux encore plus en savoir sur toi! *

Description physique: Ceux qui la connaissent depuis toujours pourraient dire qu'à première vue, Cylia était une jolie fille aux cheveux très longs, malgré une certaine tristesse. Actuellement, elle n'a pas trop changé, si ce n'est qu'elle a, pour une raison ou une autre, coupé légèrement ses cheveux dans sa seizième année et les a teint en bleu, les attachant pêle-mêle, laissant une frange balayée de côté qui camouffle un petit front. Des sourcils fins, un petit nez bien droit au-dessus d'une bouche souriante (ce sourire pourrait parfois cacher bien des choses), voici le visage de Cylia : un rien de très ordinaire pour une jeune fille de son âge, si ce n'est son joli minois animé d'une expression vive venant de ses grands yeux verts resplendissants et brillants. Sa peau légèrement halée lui donne un teint rayonnant. Enfant naît prématurément, elle atteint un petit mètre soixante pour cinquante kilos et a un physique plutôt très agréable. Ses jambes musclées soutiennent son corps bien structuré de formes plutot avantageuses. Elle ne grandira plus. Cylia prend extrêmement soin de sa personne depuis son plus jeune âge

Style vestimentaire : Elle adopte des tenues vestimentaire très différentes, tant qu'elle reste sexy, qui va du pantalon blanc fashion ou noir avec ceinture ou non à la jupe courte bien taillée. Elle adore les hauts qui tiennent bien au corps; que se soit des corsets, chemisiers ou des gilets courts. Il lui arrive parfois de mettre un simple jean slim avec la tenue adéquat tant que celui-ci reste court et qu'elle garde son nombril à l'air et ce, en toutes saisons. Elle adore les bottes et principalement les cuissardes. Cylia adore mettre son corps en valeur et se distingue toujours par son élégance.

Description mentale: : Si Cylia a été silencieuse et énigmatique dans son enfance, ce ne fut que les suites d'un long cheminement subit et incompris qui bouleversa son état psychologique : elle en garde toujours secrètement les sévices différents et elle se rétracte encore quelques fois aux mouvements d'autres personnes à son encontre, sans qu'ils ne soient forcément liés à la violence. Elle ne pense pas de mal d'autrui mais, évitera les conflits. Elle a un sens profond de son identité personnelle et a confiance dans ses aptitudes à prendre sa vie en mains et à vouloir réaliser quelque chose d'important : elle veut être libre et décider par elle-même. Cylia sait aussi se réfugier dans l'une de ses personnalités suffisamment forte : celle de se dire que l'on arrive toujours à combattre quelque soit le mal que l'on puisse subir. Elle reste tout de même un personnage complexe aux différentes facettes, capable de s'enfermer sur elle-même comme de s'ouvrir aux autres par intermittence. Elle n'est pas violente loin de là mais, c'est dire ce qu'elle pense tout bas et garde toujours ce côté de fille rebelle. De bonne santé mentale, elle sait développer dans sa vie la douceur, la patience et une forte intelligence tout en gardant le sens de la réflexion : des capacités que l'on pourrait qualifier de jeune fille raisonnable et attachante. Tout à fait sympathique, elle sait écouter les autres tout en aimant partager ses idées.

Goûts musicaux: Cylia adore la musique pop-rock.
Goûts Culinaires: Cylia n'est pas difficile, tant que les plats sont bien cuisinés mais... pas trop épicés

Passé de votre personnage: : Cylia naquit par la force des événements dans une maternité banale, en ville, non loin de la maison familiale. Alors que le docteur n'était pas sûr de son diagnostique, la petite Cylia qui devait venir au monde, ne donnait plus signe du moindre geste depuis quelques heures déjà. Seule, dans le liquide où elle ne pouvait plus bouger, en sécurité, loin de tout, elle refusait systématiquement de se montrer. Loin d'imaginer le secret intérieur de la vie, celui qui parfois ne s'explique pas, les médecins décidèrent alors d'intervenir. Cylia n'aurait pas pu empêcher les hommes aux blouses blanches venir la sortir de son cocon où elle se trouvait depuis sept mois à peine... Ainsi, elle vit le jour pour la première fois, un 13 septembre 1982.

C'était une enfant frêle en toute apparence, silencieuse et qui ne parlait que très peu. Grandissant dans un monde qui lui était déjà hostile, comprenant certaines réalités de la vie pour son jeune âge. Sa mère la délaissa à partir de ce moment sans raison aucune et ne se posa plus de questions sur cette enfant devenue plutôt étrange. Quant à son père trop prit par son travail, il l'éleva du mieux qu'il put. Entourée de deux grandes sœurs qui l'isolèrent à leur tour de par sa différence, Cylia se retrouva bien seule. Mais quelle différence ? Celle de ne pas comprendre ses agissements ou d'être la préférée de leur père ? La jeune enfant sans offensa nullement et c'est ce qui lui donna plus tard se caractère si particulier : celui de prendre de la maturité et de devenir bien plus forte.

A l'âge où le collège continu pour les filles de son âge, Cylia avait décidé de quitter les cours de cinquième mais, ne le fit pas. Contrainte par une mère désirant la popularité de par ses enfants et par amour pour son père fier d'elle, Cylia continua d'étudier. C'était une très bonne élève appréciée de ses professeurs qui la considéraient comme une enfant très douée mais, qui ne s'entourait pas suffisamment de ses camarades de classe. Cylia ne s'était jamais fait d'amies. Entendons par là qu'elle préférait la compagnie des garçons avec qui elle se s'entait bien plus à l'aise. Les mois qui s'ensuivirent prirent de réels proportions. Devenue insoumise à l'autorité maternelle, Cylia fut alors considérée comme l'enfant attardé de la famille, ce qui expliqua son silence plus régulier qui commença à l'entraîner sérieusement dans un certain mutisme qui dura deux ans.

A peine quatorze ans et elle savait ce qu'elle faisait. Elle savait qu'il ne lui serait pas difficile de mettre en oeuvre ce à quoi elle pensait. Les enfants grandissent et finissent toujours par parler, un jour ou l'autre, à se confier mais, pas elle. Non, Cylia ne dirait rien. JAMAIS ! Et elle savait pertinamment ce qu'elle ferait de sa vie dans un peu moins de quatre ans. Pour l'heure, rien ne changeait : sa mère l'ignorait souvent, lui criait dessus sans raisons, même quand elle rentrait tard de son travail, après une journée passée en cours. La jeune fille préférait se taire et pensant qu'un jour elle quitterait les lieux sans plus jamais donner de nouvelles. Ce qui la blessait particulièrement était le fait que son père l'aimait et la protégeait quand il était présent et que cet amour paternel qu'elle lui portait, les ferait souffrir tous les deux le jour de son départ. Quelques mois plus tard, Cylia commença à changer radicalement. Elle disait ce qu'elle pensait et se rebiffait quelques fois contre sa mère. Elle prenait tout simplement le droit à la parole.

C'est dans les années qui suivirent, que Cylia prit encore plus d'assurance. Elle se teint alors les cheveux en bleu malgré l'opposition de sa mère, s'habille de manière plus provocante et très vite, ce petit bout de femme enfant attire le regard des garçons et des hommes dont elle ne refuse pas toujours les avances. Elle fume, sort et boit. A ses dix-huit ans, elle se perçe la lèvre et le nombril et pour courroner le tout : se fait tatouer sur la hanche gauche et au milieu de la naissance des ses seins. Son caractère se forge et sa mère la voyant se métamorphoser en profite pour la dénigrer davantage. Plus rien ne va : incompréhension, disputes perpétuelles, la lassitude et tant d'autres choses qui font que Cylia n'y tint plus. Serait-il facile de continuer de vivre en pareilles circinstances ? Arriver dans les cours puis courir ensuite au travail pour supporter les mécontentements des clients qui ne sont jamais satisfaits du service ? Elle profite de sa majorité pour quitter définitivement la maison familiale et les alentours.

L'horloge du salon sonna alors les quatre coups de l'après-midi et il lui revint soudainement en mémoire le moment où elle ne pourrait plus retenir sa haine de vivre dans ces lieux, ce quartier, ici où elle vivait.

* Plus que vingt minutes * lui rappela inlassablement les coups qui se multipliaient avec force dans la grosse horloge en bois.

Cylia en profita pour entasser dans son sac à dos quelques affaires personnelles. Aucune pensée ne lui vint à l'esprit à part celle d'ouvrir la porte et de la franchir. Ce qu'elle fit. Elle couru sans s'arrêter pendant un temps indéterminé. Stoppa brusquement sa course, haletante et s'appuya contre un mur, regardant autour d'elle. Après un petit moment, sûre de ne pas avoir été vu, elle continua par une marche plus lente, s'enfonçant dans la ville. Le voyage fut suffisamment long et l'amena jusqu'à ce lieu. Cet immeuble.

La femme n'avait pas bougé d'où elle se trouvait, attendant que la jeune fille la rejoigne sur la chaise vide à ses côtés. Elle la toisait du regard et lui sourit. Cylia n'aimait pas les femmes, aucune femme. Elle la toisa à son tour, la trouvant quelque peu étrange puis, s'assit. Prit le bail qu'on lui tendit et attrapa le stylo posé sur la table pour signer. Après tout l'appartement lui plairait. La description des lieux était tout à fait ce qu'elle recherchait, inutile de le visiter et surtout le prix se trouvait être dans ses moyens. Un bon endroit pour refaire sa vie. Puis, Cylia prit les clés que llui donna la femme aux bigoudis et passa la porte dans l'autre sens, non sans la remercier...


*Autres: *


Code du règlement:

Code:
[hide]"Ailleurs" "La reine rouge" "Vous offre une drogue royale"[/hide]
Comment trouvez-vous le forum? Superbe ! Il m'a beaucoup attiré.
Votre présence sur le forum /10 : Je compte être très présente : 8/10
Comment avez-vous connu le forum? En cherchant un rpg qui sorte de l'ordinaire, j'ai cliqué sur "Alyss" qui se trouvait être sur la page d'acceuil d'un forum
Votre âge: 18 ans
Autres? : //
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Beaulieu
La Reine Rouge ♥ Love travesti
La Reine Rouge ♥ Love travesti
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 29/08/2009


Jusqu'à l'infini et au delà
Âge approximatif:: 24-25 ans tout au plus.
Orientation sexuelle (même si ça n'a pas d'importance): Pfeuh...J'en ai pas vraiment.
Que caches-tu dans ton sac?:

MessageSujet: Re: Cylia Grent   Sam 24 Oct - 22:08

Bienvenuuue et désolé pour le retard!

très bonne fiche^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alisse-chairbone.forumactif.com
Cylia Grend

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/10/2009
Localisation : Quelque part par là !


MessageSujet: Re: Cylia Grent   Lun 26 Oct - 17:21

Merciiiiiiiii^^

*arrive enfin jusqu'ici* (probs de maintenance ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Cylia Grent   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cylia Grent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon cher Chair...Mon bon Bone :: Welcome Here Baby! :: Fiches de Présentation. -